Compte rendu de la 2ème plénière à Lacelle le 21 avril 2018

Sans que, ni le programme, ni les grands axes de la fête ne soient clos (toutes les propositions sont encore les bienvenues !), voici déjà quelques éléments qui ressortent de la réunion du 21 avril et qui nous permettront de structurer cette fête.

Quelques grands enjeux…

Un premier ensemble de questions tourne autour de l’usage de nos ressources, forestières et agricoles : comment sont-elles gérées, au bénéfice de qui, avec quels impacts (négatifs ou positifs)…

Un second ensemble tourne autour de la question du « Vivre ensemble ». Pas évident de construire un avenir commun quand se côtoient sur le même espace des gens qui sont pour l’usine à pellets de Viam et d’autres qui sont contre, quand certains prônent l’accueil le plus large possible de nouveaux habitants (y compris venus d’Outre-Méditerranée) et d’autres s’inquiètent de « ne plus être vraiment chez eux », quand certains s’engagent dans des luttes extérieures au Plateau et quand d’autres ne ressentent pas forcément la nécessité de relier leurs actions locales avec d’autres combats, plus lointains. Pourtant, nous vivons sur le même territoire. Sans penser que nous pourrons être d’accord sur tout, la question se pose : comment assumer, vivre et confronter nos points de vue divergents ? Comment, déjà, en parler ? Comment, enfin, accepter la confrontation et la conflictualité ?

Un troisième ensemble, justement, se construit autour de ces luttes, d’ici ou d’ailleurs, qui incarnent une forme de « résistance » à un état du monde qui ne nous convient guère. La fête doit être l’occasion de rencontrer des représentants d’autres territoires engagés dans diverses actions et de réfléchir à la manière dont nous pouvons, ici, résister, réagir, construire… Une réflexion qui peut se croiser avec d’autres acteurs, y compris d’autres continents.

De nombreuses pistes (en vrac) :

1. La forêt et son usage sont toujours au coeur des débats.

2. Les sections de commune : lieu de l’appropriation locale de la forêt ?

3. L’agriculture : façons de produire, qualité de l’alimentation.

4. Une scène ouverte aux poètes (peut-être en lien avec l’espace création de Lacelle).

5. Le film de Marie-Dominique Robin sur Ungersheim (un village en transition) en invitant des protagonistes de ce film.

6. La mort des abeilles : les apiculteurs nous alertent.

7. Vivre ensemble : comment mieux vivre ensemble sur la Montagne ?

8. Une randonnée autour du bourg de Lacelle.

9. Un atelier réalisation de meubles ou d’installations avec des palettes.

10. Echanges autour de la maladie de Lyme.

11. Chorales (Arsenic, Les Jardiniers de Lacelle…)

12. Stands de Montagne Accueil Solidarité et de la Cimade.

13. Table ronde sur santé et alimentation.

14. Une question : fait-on quelque chose en lien avec Mai 1968 (quelqu’un propose un balayage du siècle : 1918-1968-2018).

15. Veillée aux étoiles : comment protéger nos ciels nocturnes ?

16. Théâtre. Une pièce est mentionnée : « Afal » (« camarade » en kurde).

17. Librairies. Celle de l’Institut d’études occitanes au moins sera là.

18. Marché de producteurs.

19. Résister : organiser la non-obéissance et une colère non-violente.

20. Etats des luttes locales et nationales.

21. Regards croisés entre plateaux sud-américains et plateau de Millevaches (proposition d’étudiants des Beaux-Arts de Limoges).

22. Musique et bal trad (Anne-Marie Bouleisteix).

23. Ateliers à la Maison Malthieu (en face de la gare).

24. Percussions sur bidons.

25. Câlins gratuits.

26. Course de caisses à savon (Garage associatif et solidaire de Lacelle).

27. Exposition de l’Eglise aux Bois.

28. Découverte de la réserve ornithologique de Lacelle.