Événements projection

Horizons 19 propose projection sur l’artisan alternatif

FILM débat

« Artisans d’un autre modèle de société Avec les petits paysans des Andes  »

Contenu du film de 56 mn

Quand le concept du « bien vivre », inscrit dans la nouvelle constitution de l’Etat plurinational de Bolivie, devient réalité sur un territoire de 14 communautés paysannes quechua dans les Andes.

«  Le bien vivre une alternative des peuples »

Le Loup en Limousin

L’association Préservons Nos Troupeaux des Loups en Limousin a été créée en février 2018, en vue de l’arrivée du prédateur sur nos territoires. Composée d’acteurs de la vie rurale, notre association se veut intervenante sur la communication, l’information, et la négociation (notamment avec les services de l’État) pour ce qui a trait au loup et plus précisément aux attaques sur les animaux domestiques. Nous souhaitons préserver la qualité de vie et de travail dans notre région, et le respect de l’écosystème limousin qui passe indéniablement par le pastoralisme.

Projection avant la discussion du documentaire  LES LOUPS ET NOUS de Mathieu Eisinger et Antony Foussard , présenté par La Confédération Paysanne. Si vous ne pouvez pas participer à la discussion ou la projection il est possible de le visionner avec les commentaires sur YouTube:  Les loups et nous

La Confédération Paysanne et Les Amis de La Confédération Paysanne seront présent à la Fête, retrouvez les sur leur stand devant l’HOTEL.

 

Gravure de Walter HeubachUn retour possible ?

Il est vrai que le loup a disparu pour diverses raisons mais on observe depuis quelques années des loups sur le territoire de la Corrèze. Ces derniers seraient remontés du Larzac. Le climat des campagnes limousines actuelles fait état de la disparition progressive des voies de chemins de fers secondaires. De plus, de multiples villages sont actuellement déserts. Les loups n’ont donc plus peur du bruit d’autant que la présence de l’homme qui s’amenuise dans certaines campagnes.   extrait de : www.detours-en-limousin.com

Horizons 19 propose projection sur l’artisan alternatif

FILM débat

« Artisans d’un autre modèle de société Avec les petits paysans des Andes  »

Contenu du film de 56 mn

Quand le concept du « bien vivre », inscrit dans la nouvelle constitution de l’Etat plurinational de Bolivie, devient réalité sur un territoire de 14 communautés paysannes quechua dans les Andes.

«  Le bien vivre une alternative des peuples »

 

Projection de plusieurs courts-métrages inédits de François-Xavier Drouet, suivie d’un échange avec le réalisateur.

téléchargez le programme FORÊT 

François-Xavier Drouet, documentariste habitant dans le sud de la Creuse, enquête depuis plusieurs années sur les problématiques forestières. Il a réalisé en 2017 le documentaire Des bois noirs, où il se concentrait sur la région Limousin, qui a été diffusé sur France 3 en 2017 et projeté à l’occasion de l’édition 2017 de la Fête de la Montagne.

Plus récemment, il a produit un long métrage basé sur une enquête à l’échelle nationale, intitulé Le Temps des forêts, et sorti en salles le 12 septembre dernier (voir la présentation, les dates et la bande-annonce sur https://www.kmbofilms.com/le-temps-des-forets et sur https://www.facebook.com/LeTempsDesForets).

À l’occasion de cette nouvelle édition de la Fête, il nous présentera plusieurs courts-métrages inédits issus de son travail d’enquête, qui pourront donner lieu à une première discussion avec le public.

Forestiers résistants, une série de portraits issus des rushs de mon film Le temps des forêts, (en salles depuis le 12 septembre)en partenariat avec Télémillevaches.
Pascal Menon, bûcheron sensible (16’)
Pascal Menon gère 120 hectare de chênaie dans les Alpes de Haute Provence. D’après les critères des politiques nationales, c’est un peuplement pauvre, tout juste bon à être brulé dans une centrale biomasse. Il y pratique une sylviculture douce et prélève du bois de chauffage en attendant, un jour prochain, d’y récolter du bois d’œuvre.
Rémy Gautier, pour quelques mètres cubes de plus (30’)
Rémy Gautier est gestionnaire forestier indépendant en Creuse. Il raconte son expérience de technicien forestier en coopérative, ou comment la gestion qu’elles pratiquent plus répond plus à l’intérêt des industriels que des propriétaires. Il décrit également les paradoxes de la politique forestière française, qui incite à la mobilisation de bois de qualité médiocre en quantité plutôt qu’à orienter la filière vers la création de produits à haute valeur ajoutée. Il critique enfin la ruée vers le bois-énergie, privilégié au détriment du stockage de carbone.
Jacques Hazera  (30’)
Jacques Hazera fut le premier forestier à adopter la méthode Prosilva dans le massif landais: mélange d’essences, refus de la coupe rase et orientation vers une production de bois de qualité. Dans une région presque exclusivement orienté vers la monuculture intensive du pin maritime, sone exemple fait peur à la filière.