Compte rendu de la plénière du 4 avril 2021


Réunion plénière ayant pour but d’informer en quoi la Fête de la Montagne limousine consiste et de commencer à définir ce qui sera fait lors de son édition 2021.


Membres : 13 personnes
Chantal, Amandine, Rémi, Christine, Aurore, Emmanuel, Benjamin, Gaël, Georges, Loup,
Christophe, Irène et Fanchon
Déroulement de la réunion :
Gaël : Le rôle du comité des fêtes est indéfini, il reste à définir.
Benjamin : Il faudra rencontrer les gens qui feront des animations.
Amandine : Quelle est la nature de la relation entre Gentioux et Pigerolles ?
Georges : Point d’explication sur le fonctionnement de la commune de
Gentioux-Pigerolles : c’est une alliance entre deux communes, mais tout l’administratif est centralisé à Gentioux, où est la majorité de la population. A Pigerolles, il y a une mairie annexe et un maire délégué.
Benjamin : Est-il possible de visiter Pigerolles ?
Irène → Oui, il est possible de consulter les habitants facilement.
Prochaine réunion plénière → à faire sur Pigerolles si possible.
Christophe : Déroulement de la réunion proposé : définir ce qui se fait à Pigerolles, puis si quelque chose se fait effectivement, organiser des visites, etc.
Rémi : Idée retenue précédemment : des choses se passent à Gentioux et à Pigerolles, pas simultanément.
Christine : Ça fonctionne effectivement bien lorsque les concerts sont dans un endroit différent du reste de la fête. Cela permet par exemple d’éviter le démontage des scènes.
Objectif : 2 soirées (à décider par l’équipe chargée des concerts).
Gaël et Georges : Il reste le problème du terrain à trouver : cela rappelle l’importance de
communiquer avec les personnes.
Christine : C’est une fête des habitants, pour les habitants, par les habitants.
Irène : Comparaison avec la fête des Jonquilles, ayant eu lieu à Pigerolles dans le passé : l’organisation pour celle-ci commençait en janvier ou février pour mai.
Chantal : Comment communiquer avec les gens ?
Georges : Proposition : petit courrier pour commencer, histoire de présenter ce que c’est.
Benjamin : C’est au gens de Pigerolles de faire ce qui leur ressemble.
Georges : Il serait adapté d’impliquer les gens de Pigerolles qui sont en résidence secondaire.
Christine : Rappel de ce que c’est la Fête de la Montagne limousine : Ce sont les gens sur place qui organisent, y compris pour les concerts. Les producteurs locaux sont impliqués, les associations locales peuvent se
présenter, etc. Les gens se rassemblent pour se connaître. Seuls les commerces locaux sont bienvenus, les personnes du coin proposent et les concerts sont faits de la même façon, avec des groupes locaux.
Georges : La population n’est pas habituée à ce type de fonctionnement
Christine : Chaque année, les gens s’adressent à l’association de la Fête de la Montagne limousine et lui demandent : “Que voulez-vous faire ?”. Mais ce n’est pas la bonne question, les gens sont ceux qui impulsent ce qui sera fait.
Irène : Il est nécessaire de faire confiance aux gens, aux habitants
Remarque qui revient : Ce n’est pas non plus un souci si rien ne se passe sur Pigerolles et tout sur Gentioux, ce sont les gens qui décideront.
Christine : Il n’est pas nécessaire d’avoir peur d’un faible engouement. La plupart des gens ne s’engagent finalement qu’un mois avant.
La fête permet de rassembler les gens, même au travers des opinions politiques diverses, des différents historiques, etc. :) Rien n’est organisé par la coordination, ce sont les habitants
Benjamin : Que peut faire le comité des fêtes ?
Gaël : Le comité est un peu en relance, il n’a jusque là organisé que de petites soirées avec une buvette, de la musique etc.
Georges : Le rôle qu’il peut prendre sera de réaliser le premier contact, de lancer les choses, afin de faire comprendre que le mouvement vient de Pigerolles et des gens du village
Rémi : Quelles sont les dates ? Fin mai : rencontre des gens ?
Christine : L’objectif est d’imprégner les gens petit à petit. Une idée pour permettre d’aller en ce sens est de réaliser des plénières tous les mois, la prochaine aurait donc lieu début mai.
Benjamin : Que peut-il être pris en charge ? et par qui ?
Rémi : Ce sera défini lors de la prochaine plénière. Côté Gentioux, l’objectif est aussi de passer par les habitants référents. Une petite liste des choses à réaliser a été lancée.
Gaël : Le comité des fêtes aura pour rôles de rassembler des bénévoles, participer à
la tenue du bar/buvette, etc.
Chantal : Pourra trouver des personnes pour buvettes, en tant que référente bénévoles.
Christine : Il y aura un appel une semaine avant pour le montage, et ensuite beaucoup de gens viendront (environ une vingtaine). Ce n’est pas un problème ensuite pour récupérer les équipements, la sono, etc.
Le “standard” de la fête est d’avoir 2 soirées et 2 journées, lors desquelles 2 grandes discussions ont lieu par jour soit 4 en tout ainsi que d’autres discussions “petites”. Le programme de la fête sera fait à l’avance et mis dans le journal IPNS.


La date de la fête est fixée aux 24, 25 et 26 septembre.
Amandine : Le comice agricole aura lieu le même mois.
Chantal : La fête comprend aussi d’autres événements, des sorties nature, des randonnées…
Christophe : Des assos pourront être impliquées comme la LPO, Le Champ des Possibles
ou encore l’ADVPPG
Christine : Les propositions ayant été faites lors de la précédente plénière étaient :

  • Une randonnée de 4 à 5 km organisée avec l’APAAT
  • Un atelier sur le logement, l’habitat avec L’Arban
  • La place de l’humain dans le vivant ; la place du loup (très demandée)
  • Découverte de la langue des signes
  • Plantes médicinales
  • Brebis
  • Pastoralisme
  • Consommateurs et producteurs locaux
  • Gestion forestière
  • Pain (atelier) avec le Pain Levé et Les 4 Roux
  • Accompagnement des personnes âgées
  • Atelier de réflexion sur l’enfance
    Avec des micros dans toutes les réunions pour permettre aux personnes malentendantes de tout comprendre et de participer
    Prochaines étapes :
    2 mai : réunion de coordination à Lachaud.
    Prochaine réunion plénière, à définir à l’aide d’un Framadate (9, 16, 23 ou 30 mai).
    Irène encourage à visiter les gens de Pigerolles pour les informer.
    Georges et Gaël étudient la possibilité de trouver des terrains à Pigerolles.