Événements réunion plénière

Compte rendu de la plénière du 4 avril 2021


Réunion plénière ayant pour but d’informer en quoi la Fête de la Montagne limousine consiste et de commencer à définir ce qui sera fait lors de son édition 2021.


Membres : 13 personnes
Chantal, Amandine, Rémi, Christine, Aurore, Emmanuel, Benjamin, Gaël, Georges, Loup,
Christophe, Irène et Fanchon
Déroulement de la réunion :
Gaël : Le rôle du comité des fêtes est indéfini, il reste à définir.
Benjamin : Il faudra rencontrer les gens qui feront des animations.
Amandine : Quelle est la nature de la relation entre Gentioux et Pigerolles ?
Georges : Point d’explication sur le fonctionnement de la commune de
Gentioux-Pigerolles : c’est une alliance entre deux communes, mais tout l’administratif est centralisé à Gentioux, où est la majorité de la population. A Pigerolles, il y a une mairie annexe et un maire délégué.
Benjamin : Est-il possible de visiter Pigerolles ?
Irène → Oui, il est possible de consulter les habitants facilement.
Prochaine réunion plénière → à faire sur Pigerolles si possible.
Christophe : Déroulement de la réunion proposé : définir ce qui se fait à Pigerolles, puis si quelque chose se fait effectivement, organiser des visites, etc.
Rémi : Idée retenue précédemment : des choses se passent à Gentioux et à Pigerolles, pas simultanément.
Christine : Ça fonctionne effectivement bien lorsque les concerts sont dans un endroit différent du reste de la fête. Cela permet par exemple d’éviter le démontage des scènes.
Objectif : 2 soirées (à décider par l’équipe chargée des concerts).
Gaël et Georges : Il reste le problème du terrain à trouver : cela rappelle l’importance de
communiquer avec les personnes.
Christine : C’est une fête des habitants, pour les habitants, par les habitants.
Irène : Comparaison avec la fête des Jonquilles, ayant eu lieu à Pigerolles dans le passé : l’organisation pour celle-ci commençait en janvier ou février pour mai.
Chantal : Comment communiquer avec les gens ?
Georges : Proposition : petit courrier pour commencer, histoire de présenter ce que c’est.
Benjamin : C’est au gens de Pigerolles de faire ce qui leur ressemble.
Georges : Il serait adapté d’impliquer les gens de Pigerolles qui sont en résidence secondaire.
Christine : Rappel de ce que c’est la Fête de la Montagne limousine : Ce sont les gens sur place qui organisent, y compris pour les concerts. Les producteurs locaux sont impliqués, les associations locales peuvent se
présenter, etc. Les gens se rassemblent pour se connaître. Seuls les commerces locaux sont bienvenus, les personnes du coin proposent et les concerts sont faits de la même façon, avec des groupes locaux.
Georges : La population n’est pas habituée à ce type de fonctionnement
Christine : Chaque année, les gens s’adressent à l’association de la Fête de la Montagne limousine et lui demandent : “Que voulez-vous faire ?”. Mais ce n’est pas la bonne question, les gens sont ceux qui impulsent ce qui sera fait.
Irène : Il est nécessaire de faire confiance aux gens, aux habitants
Remarque qui revient : Ce n’est pas non plus un souci si rien ne se passe sur Pigerolles et tout sur Gentioux, ce sont les gens qui décideront.
Christine : Il n’est pas nécessaire d’avoir peur d’un faible engouement. La plupart des gens ne s’engagent finalement qu’un mois avant.
La fête permet de rassembler les gens, même au travers des opinions politiques diverses, des différents historiques, etc. :) Rien n’est organisé par la coordination, ce sont les habitants
Benjamin : Que peut faire le comité des fêtes ?
Gaël : Le comité est un peu en relance, il n’a jusque là organisé que de petites soirées avec une buvette, de la musique etc.
Georges : Le rôle qu’il peut prendre sera de réaliser le premier contact, de lancer les choses, afin de faire comprendre que le mouvement vient de Pigerolles et des gens du village
Rémi : Quelles sont les dates ? Fin mai : rencontre des gens ?
Christine : L’objectif est d’imprégner les gens petit à petit. Une idée pour permettre d’aller en ce sens est de réaliser des plénières tous les mois, la prochaine aurait donc lieu début mai.
Benjamin : Que peut-il être pris en charge ? et par qui ?
Rémi : Ce sera défini lors de la prochaine plénière. Côté Gentioux, l’objectif est aussi de passer par les habitants référents. Une petite liste des choses à réaliser a été lancée.
Gaël : Le comité des fêtes aura pour rôles de rassembler des bénévoles, participer à
la tenue du bar/buvette, etc.
Chantal : Pourra trouver des personnes pour buvettes, en tant que référente bénévoles.
Christine : Il y aura un appel une semaine avant pour le montage, et ensuite beaucoup de gens viendront (environ une vingtaine). Ce n’est pas un problème ensuite pour récupérer les équipements, la sono, etc.
Le “standard” de la fête est d’avoir 2 soirées et 2 journées, lors desquelles 2 grandes discussions ont lieu par jour soit 4 en tout ainsi que d’autres discussions “petites”. Le programme de la fête sera fait à l’avance et mis dans le journal IPNS.


La date de la fête est fixée aux 24, 25 et 26 septembre.
Amandine : Le comice agricole aura lieu le même mois.
Chantal : La fête comprend aussi d’autres événements, des sorties nature, des randonnées…
Christophe : Des assos pourront être impliquées comme la LPO, Le Champ des Possibles
ou encore l’ADVPPG
Christine : Les propositions ayant été faites lors de la précédente plénière étaient :

  • Une randonnée de 4 à 5 km organisée avec l’APAAT
  • Un atelier sur le logement, l’habitat avec L’Arban
  • La place de l’humain dans le vivant ; la place du loup (très demandée)
  • Découverte de la langue des signes
  • Plantes médicinales
  • Brebis
  • Pastoralisme
  • Consommateurs et producteurs locaux
  • Gestion forestière
  • Pain (atelier) avec le Pain Levé et Les 4 Roux
  • Accompagnement des personnes âgées
  • Atelier de réflexion sur l’enfance
    Avec des micros dans toutes les réunions pour permettre aux personnes malentendantes de tout comprendre et de participer
    Prochaines étapes :
    2 mai : réunion de coordination à Lachaud.
    Prochaine réunion plénière, à définir à l’aide d’un Framadate (9, 16, 23 ou 30 mai).
    Irène encourage à visiter les gens de Pigerolles pour les informer.
    Georges et Gaël étudient la possibilité de trouver des terrains à Pigerolles.

Compte rendu de la plénière du 14 février 2021

38 personnes présentes

Réunion à l’extérieur de la salle polyvalente

Présentation par Christine du concept de la Fête, organisée depuis 2015 par une commune rurale, différente chaque année – Tarnac, La Nouaille, Neddde, Lacelle, Saint Martin Château – le dernier week-end de septembre (annulée en 2020).

Rappel :

« Ouverte à tous les habitants ou sympathisants du territoire, c’est une fête gratuite avec des concerts, un marché de producteurs, des stands de présentation du savoir faire local, des animations, des débats, des films, des buvettes et mille et une occasions de rencontres. C’est le lieu idéal pour que se parlent, débattent, s’amusent et réfléchissent ensemble les habitants et habitantes de la Montagne. »

https://www.montagnelimousine.net/

Le conseil municipal de Gentioux/Pigerolles a voté à l’unanimité

pour accueillir la FÊTE de la MONTAGNE LIMOUSINE en septembre 2021 :

« Pourquoi à Gentioux, cette année ? Ce qui fait sens pour les premières personnes qui ont discuté du sujet, c’est l’envie de clôturer 6 ans de division dans la population, de tourner la page et de faire en sorte que les gens se rencontrent. Une édition qu’on voudrait donc plutôt tourner sur la rencontre de l’autre, un sujet vaste et difficile, on sera donc preneur de toute les bonnes volontés. »

Les lieux précis de la fête sont à choisir par le conseil municipal, une préférence étant pour le centre bourg de Gentioux, en groupant les animations. Mais il est possible aussi d’envisager une animation spécifique sur Pigerolles.

Pour le ôté pratique, matériel de l’organisation de la Fête , voici le témoignage de Gaëlle de St Martin- Château :

Construire la fête ensemble, préparer le lieu de la fête, délimiter les espaces, monter les barnums, installer des parkings, des toilettes sèches, estrades, scènes, des tables pour les repas, c’est aussi développer une belle énergie, de la solidarité, des liens amicaux, c’est « du vivre ensemble », c’est la magie de la fête en action, et ça fonctionne toujours !

Le but est d’organiser la fête avec les habitants de Gentioux/Pigerolles, en allant à leur rencontre, avec la même démarche qu’à La Nouaille, où, par groupe de 2 personnes, 1 bénévole de la fête précédente et un habitant de la commune , allaient recueillir les idées et envies des habitants « Quelle fête désirez-vous, qu’aimeriez vous découvrir , comment voulez-vous participer ? ».

Rémi insiste sur le côté FESTIF, élément important pour bien vivre ensemble, en proposant des jeux inter villages, en faisant revivre des jeux oubliés, en contactant des personnes âgées. Ludivine s’associe au collectage de jeux anciens.

Christine précise que le budget de la fête est de 11000 euros, que les stands de buvette, les repas, et cotisations, servent à financer la fête.

– QUELS THÈMES ? Voici les premières propositions :

1- (prénom de la première intervenante ?) Proposition, basée sur une belle expérience vécue à la Fête de Nedde :

organiser une randonnée de 4/5 km autour de la commune, pour découvrir des sites remarquables, l’histoire de la commune lors d’un circuit commenté.

Il est suggéré de contacter l’Association APPAAT-Millevaches – 06 32 14 03 86 – contact@appaat- millevaches.com, ou une association locale  de randonneurs ? Ou des personnes motivées pour ce thème

2- Julien

-propose – un atelier de réflexion sur le logement, l’habitat (problème crucial étant donné le nombre croissant de demandes), une réflexion sur l’accès à la propriété : groupe de travail mené sur FAUX à contacter.

– ainsi qu’un spectacle avec son vélo à faire chanter les gens.

3- Christophe

propose un débat sur la place de l’Humain dans le Vivant, des interventions de naturalistes, (découverte des oiseaux, mammifères, flore…) et sur la place du loup

4-Irène

propose –un atelier sur la langue des signes

-un atelier sur la découverte des plantes médicinales

contacter des herboristes

5-Marina et Johanna éleveuses de brebis

proposent un groupe de réflexion sur l’agriculture

sur le pastoralisme, la transformation des produits, laine, viande, comment mettre en lien producteurs et consommateurs locaux.

Thomas propose de participer au

-travail d’enquête auprès des agriculteurs de la commune, pour être à leur écoute, faire renaître la solidarité, des moments de partage.

6- Florent et Johanna

proposent un groupe de réflexion sur la gestion forestière, la prise en compte de la bio diversité.

7- Jean-René, boulanger à la retraite

propose un atelier sur le PAIN, préparation, cuisson dans un four à bois traditionnel du grain au pain, avec une réflexion sur l’alimentation. Contacter les 4 ROUX, et le Pain Levé.

8- Hélène

accompagne des personnes âgées toute l’année  et propose un atelier pour améliorer la fin de la vie, rompre l’isolement, créer des sortes de « clubs », des moments de réunions, d’échange et transmission de savoir-faire

Recueillir la parole des personnes âgées sur la commune, à restituer par un film ?

Contacter Télémillevaches et Radio Vassivière

9- Ludivine

Propose un atelier de réflexion sur l’Enfance

sur le Planning familial

10- Pierre malentendant, déplore qu’il n’y ait pas de micro à disposition lors de cette réunion. En prévoir un lors de la prochaine réunion.

Johanna informe de la mise en place d’un groupe de réflexion pour accueillir les femmes zappatistes, venues du Chiapas- petit état du Sud du Mexique- qui entreprennent un voyage à travers le monde, en commençant par l’Europe d’avril à octobre 2021 .

« Les femmes décrivent, dans leur « Déclaration pour la vie », le but de leur périple : rencontrer celles et ceux qui, partout dans le monde, dans leur variété et leurs différences, luttent contre les exploitations et les persécutions (en particulier les violences envers les femmes), et contre la destruction de la planète. »

PROCHAINE RÉUNION de coordination : dimanche 14 MARS 14h salle des fêtes de Gentioux – pour la mise en place de la fête, plus concrètement.

Suggestion : Transmettre ces informations par le biais du bulletin municipal de la commune, pour susciter la participation des habitants aux différents groupes de réflexion à mettre en place de mars à septembre, et faire émerger d’autres propositions localement.

CR du groupe Chabat’z d’Entrar

 

Plénière du 25 juin : En plus du présent groupe de travail , une réunion à déjà eu lieu depuis la dernière plénière afin de travailler plus précisément sur le thème de l’accueil sur le plateau, y ont été discuté des questions de fond et de forme. De ces deux réunions en sont ressorties les idées suivantes :

 

-L’espace serait pensé comme un lieu de convivialité, une sorte de salon extérieur avec canapés, tables basses ,vinyle café, panneaux, stands de nourriture tenus par les migrants et asso soutien aux migrants et espace documentation.

Il se veut lieu de rencontre, d’information et de débat, pas de conférence à proprement parlé mais plutôt des interventions de moyenne à courte durée qui amènent à discussion

Il sera à l’endroit où était la fontaine dans le parc (pas très éloigné du mur de la mort)

 

Pour la partie documentaire, nous souhaitons amener les nouveaux arrivants à se situer, cela à travers :

Un sous espace « Qui sommes nous ?» dans le quelles ils trouveront : cartographie, données statistiques, articles , études sur la question des nouveaux arrivants sur notre territoire (migrant ou non) 

Un petit guide de survie à l’usage des nouveaux arrivants sera édité spécialement pour la fête de la montagne, il référencerai des lieux, des associations, des réseaux qui les guideront vers une participation active à la vie sur le plateau . Il pourra être complété par d’éventuelles propositions faites durant la fête de la montagne.

 

Un sous espace « Vers ou allons nous ? » sera quand à lui consacré à présenter des initiatives de :

-nouveaux arrivants permettant de donner une constellation de possibles aux autres N.A mais aussi aux autochtones . Établir une relation de personne à personne avec des « personnes rescources » qui pourraient prêter attention aux NA ou à ceux qui semblent isolés (lors de rassemblements, réunions, fêtes etc…) car il est plus facile d aller vers un groupe ou une asso en y étant accompagné.

-associations plus ancrés qui ont la volonté d’accueillir et de partager leurs projets avec des nouveaux arrivants et qui informeront, via cet espace, sur leurs activités et les possibilités de les rejoindre

 

Ces questionnements sont aussi une passerelle vers un autre espace de la fête de la montagne, qui lui, donne une réponse commune à ces deux questions : « Nous sommes le territoire ! »

 

 

Pour ce qui est des interventions/discussions prévues dans au sein de Chabatz d’Entrar voici les thèmes proposés jusqu’ici :

-Bilan de Fil en Réseau sur leurs années de pratique associative tournée vers l’accueil de nouveaux arrivants

-Témoignages croisés de nouveaux arrivants et d’élus ( maire de faux par exemple ) sur l’accueil

-Comment décloisonner pour mieux accueillir ?

-L’accueil des migrants, l’affaire de tous !

-L’accueil des migrants dans le sens loger, donner de l’emploi : notions juridiques de base pour toute personne voulant accueillir.

-Et toi comment tu t’en sors ?(discussion autour de l’emploi et ses alternatives )

MarianneEvans  <mariannevans@hotmail.fr>

 

Bilan de la Fête

Remerciements

Le Bilan de la Fête de La Montagne Limousine sera ce Dimanche 8 novembre à 16h à la Salle des Fêtes de Tarnac
Avec la projection en avant première du magazine Télé Millevaches JOURS DE FÊTE / Magazine du plateau n°227 – novembre / décembre 2015
Affiche227-Tarnac
Un mois déjà a passé depuis la fête de la Montagne Limousine. Il est temps de se retrouver pour faire un peu le bilan de nos expériences de la fête et de commencer à penser comment continuer.
Continuer toutes les choses amorcées avant et pendant la fête, commencer aussi un peu à penser aux suivantes. La question de quelle commune reprendra le flambeau est encore très ouverte, aucune proposition concrète n’ayant été formulée jusqu’à maintenant: les candidatures sont ouvertes!

L’idée de la fête était aussi d’être un grand moment de rencontre entre de nombreuses personnes et groupes qui se croisent depuis longtemps sans forcément se connaître. Ce pari là est gagné, reste à trouver comment poursuivre et renforcer les rencontres, les coopérations à l’échelle du territoire tout au long de l’année, pour, ensemble, rendre toujours un peu plus tangible la possibilité (jamais acquise) d’une vie bonne pour tous sur la montagne. Une vie dense, riche et fraternelle comme l’était, pour quelques instants, cette fête.