Événements la fête cette année

Comment participer ?

Vous êtes la force de proposition.

La fête est entièrement construite selon des inscriptions qui vont constituer le programme. Utilisez le lien dans la rubrique Inscriptions pour envoyer votre proposition pour organiser une discussion, un atelier, un spectacle ou concert, tenir un stand, proposer des repas. La fête est facilitatrice, elle met à disposition dans une commune, partante pour l’accueillir, de l’infrastructure et des moyens.

Pour mettre en place cette infrastructure la participation des habitants volontaires est la clé de la réussite, donc

Vous pourrez vous inscrire dans une des équipes à constituer:  (inscriptions lors de la réunion ou par mail contact@montagnelimousine.net)

  • Accueil et orientation (signalétique)Organiser un bureau pour accueillir et orienter le public avec le programme, des plans d’orientations et informations diverses. 
  • Affiches  Garantir que l’affiche de l’année est faite au plus tard à la fin du mois de juin, rédiger et faire imprimer les affichettes et flyers, assurer une équipe d’afficheur·se·s pour le mois de juillet au plus tard, distribuer des affiches aux réunions.
  • Bénévolat  Assister les coordinateur·rice·s référent-es dans la constitution de leurs équipes. Faire appel aux bénévoles. Organiser l’accueil des bénévoles.
  • Buvettes  Organiser les buvettes au bénéfice de la fête. Contacter les fournisseur·se·s, établir un budget, commander les boissons, avec l’aide de la personne ressource Bénévolat établir des équipes de barmans et barmaids pour tous les créneaux horaires. Préparer les caisses, récolter les recettes régulièrement, réapprovisionner les stocks, fournir équipement pour la vaisselle et nettoyage. 
  • Communication  Rédiger les annonces pour les réunions plénières et pour la fête, poster sur le site www.montagnelimousine.net , sur notre compte FaceBook , et diffuser dans les médias et réseaux régionaux et nationaux. Vous êtes la personne de contact pour la presse, radio, télévision etc…
  • Concerts et scènes. Déterminer les besoins et préparer le programme pour les concerts et spectacles. 
  • Électricité, Son et Lumière éclairage public, et eau En étroite collaboration avec le groupe de coordination déterminer les besoins, préparer un plan avec les emplacements possibles pour l’électricité et l’eau, et des micros pour les grands discussions. Commander et assurer la mise en place de compteurs forains, l’accès aux autres sources d’électricité et eau, et suivre le bon fonctionnement tout au long de la fête. (voir avec la mairie si des compteurs sont déjà disponibles, sinon commander à EDF) penser à la sécurité feu : fournir les extincteurs.
  • Entretien et Sanitaires Avec l’aide de la personne ressource Bénévolat, constituer les équipes de permanence tout au long de la fête. Positionner les poubelles (le tri serait l’idéal), organiser les tournées de ramassage et balayage. Demander aux exposant.e.s de nettoyer avant leur départ. Assurer qu’il y aura suffisamment de  WC disponibles dans le bourg. Organiser le nettoyage et remplacement des consommables. Assurer un éclairage en soirée. Trouver les toilettes sèches à emprunter ou louer, voir avec la Comcom si toilettes sèches disponibles. 
  • Matériel  Déterminer les besoins en chapiteaux, tables et chaises et autre matériel, les ressources disponibles aux alentours et organiser la collecte, la mise en place, puis le retour en fin de fête. La personne ressource Bénévolat pourrait aussi faire appel aux personnes pour le prêt de matériel (ex : friteuses, plateaux grillade, braséros, luminaires,…) . Mettre en place un listing des prêteur·se·s avec leur coordonnées et, (idéalement) l’étiquetage des biens empruntés.
  • Programme  Selon les inscriptions et les éléments communiqués lors des réunions de coordination, établir le programme sur papier et sur le site www.montagnelimousine.net. Coordonner avec L’Echo des Pacages pour inclure une version dans la première édition de l’année. 
  • Repas Organiser les repas au bénéfice de la fête : samedi midi et soir, dimanche midi. Avec l’aide de la personne ressource Bénévolat, constituer les équipes. Déterminer les besoins, établir un budget, et constituer les équipes pour chaque repas. Fournir la vaisselle et assurer le nettoyage, et le retour des équipements prêtés.
  • Sécurité, Stationnement, Déterminer avec la mairie et la voirie la circulation, préparer et afficher des panneaux de signalisation, ruban balise, constituer une équipe de permanence pour placer les voitures dans les lieux de stationnement, et surveiller le stationnement tout au long de la fête.

La Fête c’est quoi ?

le dernier fin week-end de septembre dans une nouvelle commune

De fête en fête, la Montagne limousine se retrouve, se raconte et se rencontre

La fête de la Montagne limousine existe depuis maintenant 8 ans. C’est en effet en 2015 qu’eut lieu la première, en Corrèze, à Tarnac. Puis, année après année, accueillie chaque année (sauf en 2020, année covidesque) par une commune différente, elle a sauté les frontières départementales pour s’inviter à La Nouaille (en 2016), Nedde (2017), Lacelle (2018), Saint-Martin-Château (2019), Gentioux-Pigerolles (2021), Felletin (2022), Haute-Vienne, à Peyrat (2023). Et cette année, à Royère-de-vassivière.

Cette fête se veut le lieu de rencontres et d’échanges fructueux entre habitants et habitantes de la Montagne, amis et amies de ce territoire, qu’ils y vivent depuis toujours, depuis longtemps ou depuis peu, qu’ils y viennent en visiteurs ou en vacanciers. Le programme est conçu par celles et ceux qui proposent ce qui leur tient à cœur. On dirait, dans les institutions sérieuses, qu’il est participatif et co-construit… Ici, nous dirons plus simplement qu’il est le reflet fidèle d’un territoire vivant et dynamique. La fête n’est pas gérée par un programmateur professionnel ou une organisation centrale : c’est un peu une auberge espagnole où associations, artisans, artistes, individus, groupes, etc. donnent à voir et à manger (à boire aussi), à danser et à discuter, à découvrir et à débattre. D’où ces nombreux ateliers et discussions qui structurent les trois jours de la fête, certains très sérieux (la fête ne l’exclut pas) d’autres beaucoup plus ludiques (la fête l’implique).

Cette alchimie réalisée par les apports de toutes les personnes participantes, n’est pas nouvelle. Elle reprend des initiatives antérieures qui ont marqué le territoire il y a déjà longtemps. Pour les nouvelles et nouveaux arrivé.es qui ne le savent pas, rappelons que de 1978 à 1986, des fêtes semblables avaient déjà marqué la vie du Plateau de Millevaches. Ces « fêtes des Plateaux », initiées par l’association Les Plateaux limousins (qui fêtera ses 50 ans l’an prochain), affichaient déjà l’ambition que la Fête de la Montagne a reprise : une fête populaire et rassembleuse, faîte pour s’amuser mais aussi pour réfléchir sur les enjeux du pays. Regardant toujours vers l’avenir (sans ignorer le passé pour autant, et ce petit rappel sert à cela), toutes ces fêtes, celles d’hier comme celle d’aujourd’hui, veulent que chacun et chacune puisse prendre en main les affaires du pays !

De quoi s’agit-il ? Ouverte à tous les habitants, c’est une fête gratuite lors de laquelle sont proposés des concerts, un marché de producteurs, des stands de présentation de savoirs faires locaux, des animations, des débats, des films, des buvettes etc. C’est avant tout un temps de rencontre, de partage, de convivialité, révélateur des richesses locales. C’est aussi le lieu idéal pour que se parlent, s’amusent et réfléchissent ensemble les habitants et habitantes de la Montagne.

Qui l’organise ? Si la fête est portée par l’association Fête de la Montagne limousine, elle ne doit son existence qu’à l’investissement d’un grand nombre de groupes, associations, habitants et habitantes. Chacun vient et propose. Il suffit de regarder le programme pour se rendre compte de la diversité des participants. Mais le programme est loin de tout dire. Il y aura aussi de nombreux stands qui présentent des initiatives et venir à la fête c’est la garantie de découvrir des choses qu’on ne connaissait pas et qui sont pourtant à côté de chez nous. La fête n’est une réussite que par le nombre des bénévoles qui la font vivre, qui font qu’elle existe !

Comment financer une telle manifestation ? Cette fête est totalement autonome financièrement et, c’est un choix politique depuis sa première édition, elle ne reçoit aucune subvention. Elle est rendue possible parce que l’investissement de tous ceux qui la préparent est 100% bénévole. C’est un peu comme un repas partagé : chacun apporte ses ingrédients et l’alchimie de l’ensemble fait la fête ! Néanmoins, elle a quand même besoin d’un peu d’argent pour payer quelques frais indispensables, défrayer les transports de certains intervenants, les affiches ou les programmes, etc. Pour cela, toutes les recettes des buvettes sont réservées à la fête ainsi que celles de quatre repas. Mais si le menu des repas qui financent la fête ne vous conviennent pas, rassurez-vous : il y a plein d’autres propositions culinaires qui elles sont vendues au profit de ceux qui les font !

Inscription :

L’inscription est destinée aux personnes, associations, commerces, ou institutions afin de proposer une action lors de la fête, que ce soit pour organiser une discussion, un spectacle, un concert, un jeu, ou tenir un stand pour faire connaitre votre commerce, association,  initiative… inscrivez-vous!  Le plus tôt vous l’enverrez  le mieux nous pourrons organiser les espaces pour répondre à toutes les demandes. Il vous sera demandé d’adhérer à l’association (5€ ou +).  Les commerces qui offrent des repas à la vente sont les bienvenus. Vous pourriez vendre des repas et des boissons de votre production sur votre stand. A savoir que les buvettes  extérieures sont réservées à la fête. Les bénéfices des buvettes permettent de payer quelques frais indispensables.  Vous avez un restaurant? Merci de vous inscrire et nous dire la quantité de repas vous pensez fournir pour chaque créneaux.  Vous avez un bar/café ?  Il n’est pas nécessaire de vous inscrire,  mais nous vous demandons de ne pas ajouter une buvette extérieur de votre lieu de débit habituel. Merci pour votre compréhension et participation à la réussite de cette fête.

Vous voulez participer, connaitre les dates de réunion de préparation ? Rendez-vous sur le site  de la fête www.montagnelimousine.net. voir article : Comment participer

Pour des renseignements ou pour demander à être inscrit sur la liste de diffusion: contact@montagnelimousine.net

Fête de la Montagne Limousine 2024 : en route pour Royère-de-Vassivière !

Première réunion le dimanche 7 avril 2024 à 15h Salle du Conseil de la Mairie 5 Rue Camille Benassy. 23460 Royère-de-Vassivière 

Après le succès de l’édition 2023 à Peyrat-le-Château, la Fête de la Montagne Limousine 2024 se déplace de quelques kilomètres et change de département. C’est Royère-de-Vassivière qui prendra le relais ces 27, 28 et 29 septembre 2024.

Vous ne viendrez pas à Royère par hasard.

Cette année 2024 est celle de deux anniversaires pour la commune. En 1974, il y a cinquante ans, sur le site du Villard, l’association les Plateaux Limousins ouvrait son lieu d’hébergement et d’animation. Dix années plus tard, depuis le bourg, c’est Radio Vassivière qui commençait à émettre. Organiser la Fête de la Montagne Limousine à Royère est donc une belle façon de marquer le coup.

Comme chaque année, la fête se voudra le cadre de rencontre et de discussion de tous les habitants et habitantes du territoire de Royère et de la Montagne Limousine pour faire découvrir leurs activités et parler librement de ce qui les concerne. Et s’efforcer de montrer que même sur les sujets qui fâchent, on peut toujours s’écouter, et parfois même s’entendre.

Comme chaque année, c’est de l’initiative des habitantes et habitants que se créent le contenu de la fête, les sujets abordés, les initiatives présentes et les solutions pratiques aux questions logistiques. Cette fête est ce que nous en faisons, avec une place pour chacune et chacun pour s’exprimer et apporter sa contribution.

La première réunion d’organisation de la Fête de la Montagne 2024 aura lieu le dimanche 7 avril à 15h à la mairie de Royère-de-Vassivière. Toutes les bonnes volontés y sont les bienvenues.

En route pour l’édition 2024 !

Pour en savoir plus :

Comment participer à l’organisation ?

La fête c’est quoi ?

La Fête de la montagne limousine a été (re)lancée en 2015 par des habitants de Creuse, Corrèze et Haute-Vienne qui avaient envie de retrouver l’esprit de la Fête des Plateaux organisée dans les années 80 et qui permettait de mettre en valeur tout ce qui se fait, se crée, s’invente sur ce territoire. Elle est aussi pensée depuis l’origine comme un moment de rencontre entre différentes populations (enfants, jeunes et vieux, nés ici, arrivés depuis longtemps ou plus récemment…) qui n’ont pas toujours ou pas souvent l’occasion de se croiser. suite

 Les Plateaux Limousins    

Contact : 06 75 44 72 13 ou contact@montagnelimousine.net

L’année dernière

Reportage France 3 de la Fête à Peyrat-le-Château

Retour sur la fête de la montagne

Une géographie urbaine

La géographie de Felletin est apparue aux participant·es de la fête, ses polarisations aussi (gare, centre ville, Beaumont). Nous avions formulé le souhait de ne pas trop « éclater la fête afin de garder quelque chose de dense ». Cela n’a pas été le cas. Malgré la signalétique, les 10 plans a0, plus d’un·e a eu l’occasion de se faire à une géographie un peu plus complexe que celle des villages.

Tout le monde n’est pas venu

C’est clair, ya pas d’ambiguïtés. Toute la population de Felletin ne s’est pas. On a pas eu l’énergie de faire le tour du pays. Il n’empêche que l’annonce de personnes du quartier de la gare de ne pas être à l’initiative sur l’organisation générale a permis à certain·es de venir, de s’impliquer, de se faire une place à Felletin. Celles et ceux qui sont venu·es ont trouvé leur compte j’ai envie de me dire.

Des petits moments de magie

Ya des petits choses, cette triple soirée techno, trad, boom, ces personnes qui viennent faire l’initiation au BAL, cette dernière bourée en cercle où Jean Marie et Chantal n’ont plus beaucoup d’espace pour jouer, ces banquiers qui prennent une bière en tenue de travail le samedi midi à la buvette laissant certains passant croire qu’il s’agit d’un « happening ». Ces barnums qui se démonte 5 mn après la fin de la plénière.

Cette soupe aux oignons, la fête ne serait pas la fête sans La Nouaille :>

La magie c’est important.

Plaisir à faire cet événement

S’appuyer sur des personnes dont tu sait qu’elles seront là. Savoir que, malgré les inconnues, ça va rouler c’est agrable. j’ai pas eu de fatigue organisationnelle pendant cet événement.

Du jeu dans les roulements

Certaines appréhensions « d’approriation de la montagne sur Felletin » m’ont semblées légitimes, j’en ai eu quelques unes mais étant donné le jeu dans les roulements de l’organisation, ya de l’espace pour que ça ne soit pas que ça, ça ne soit pas que la fête a néo ou écobourgeois ou encore à l’ésotérisme.

Pour la suite

Une taille à limiter Pas trop de monde, pas trop de logistique, yen a déjà pas mal Jouer plus Plus jouer, croiser un intervillage à la fête, je crois que ça peut être chouette. Nouveaux villages L’idée que les villages viennent en tant que village porter certaines briques me séduit bien (genre Gentioux vient gérer les buvettes). C’est une idée comme ça. France Bleu Creuse et La montagne Attention à passer par ces canaux, prévenir faire l’effort, ces médias qu’on les aiment ou pas touchent beaucoup de monde dans nos villages. Nous sommes le territoire? Dans notre contexte local, cette phrase me pose question. Dans l’absolu, cela me parle, localement, je crois plus à une vision moins hégémonique. Mille montagnes ! bonus pour la géographie de la montagne limousine
Walter Christaller, géographe, a créé la théorie des lieux centraux dans la première partie du XXs. Une théorie sur comment devraient s’organiser des structures humaines autour de centralités. Les villes en sont l’exemple caractéristiques

Télécharger l’article de Quentin P. en pdf